Cette maladie se manifeste par une émission involontaire de selles. C’est surtout pendant des efforts lors des exercices physiques ou lors des jeux impliquant des mouvements corporels.

L’encoprésie, les signes pour diagnostiquer

Qu’est-ce que l’encoprésie ? Si l’énurésie est ce trouble qui se manifeste par une incapacité à retenir le pipi pendant le sommeil des enfants, il y a également cette incontinence des selles à laquelle certains enfants, essentiellement les garçons, en sont sujets. Cette défécation involontaire survient surtout quand l’enfant se lâche pendant des mouvements physiques ou des gymnastiques entrainant l’effort. Toutefois, il faut être vigilant pour mieux la diagnostiquer, car le sujet ne ressent parfois aucune gêne pour que l’alerte soit évidente, tandis que les autres en sont conscients. Contrairement à l’énurésie, elle se manifeste pendant la journée, tous les jours pour certains, occasionnellement pour d’autres, mais qui apparaissent de façon régulière. Il ne faut pas non plus la confondre avec l’incontinence due à une anomalie du sphincter, la confusion peut également intervenir avec la maladie de Hirschprung, ce dysfonctionnement du colon. Sachez aussi que la quantité peut varier : d’une simple souillure à de véritables selles, dures ou liquides.

Des causes et des facteurs

Ce trouble est dû à deux causes en général, celle d’une constipation engendrant un trop-plein et une cause psychologique. Pour la première cause, l’enfant se retient et l’accumulation de selles se fait au niveau du rectum que l’effort pourra déclencher cette émission de selle. Pour ce qui est des facteurs psychologiques, plusieurs sont montrés du doigt : un apprentissage trop précoce ou trop tard de la propreté, l’obsession de la propreté chez les parents, mais des problèmes d’ordre familial peuvent en être aussi la cause, entre autres un manque d’affection, une relation conflictuelle entre les parents , des traumatismes physiques ou des violences psychologiques. Plusieurs ouvrages et sites, ou tout simplement des échanges avec le pédiatre permettent d’en savoir plus sur l’encoprésie.

Consultez un médecin !

Certes, les parents ne remarquent pas souvent que son enfant souffre de l’encoprésie, comme ils jugent que l’enfant, à partir de 4 ans jusqu’à 10 ans, doit savoir faire ses besoins tout seul. Mais il faut une certaine vigilance quand vous remarquez des taches, voire des selles, sur la culotte de votre enfant. Parmi toutes les maladies infantiles, ce trouble est assez fréquent et ne guérit pas spontanément sans l’intervention d’un médecin. Cette maladie fonctionnelle requiert alors un examen et un entretien avec le sujet, toujours en présence de l’un de ses parents. Le médecin se penche également sur l’antécédent familial, sur la hiérarchie de fratrie, sur la situation familiale, entre autres des parents séparés, une famille recomposée. Pour l’examen physique, le médecin se renseigne sur l’habitude alimentaire de l’enfant, ausculte le corps en palpant l’abdomen auquel, souvent, on note un certain ballonnement accompagné de parties dures dues à la présence de fécalomes. La région anale fait aussi partie des endroits à ausculter minutieusement et la combinaison des examens physiques et psychologiques doit aboutir à des traitements.