L'enfant et la société

Quelle que soit la manière dont il est déstabilisé au début, il se conformera très rapidement à l'ambiance et aux us et coutumes locaux. C'est lors d'une de ces expériences sans conséquence que les parents se rendent compte à quel point leur enfant et les enfants en général sont influençables. C'est sûrement ce qui les caractérise le mieux dans leur statut de non adulte. Ce dernier est en effet supposé se forger des opinions ou adopter des comportements issus de sa réflexion. L'enfant lui est dans l'émotion avant de parvenir à ce stade de maturité.

Par là même il est sujet à tous les dangers. Si l'on n'y prend garde, il faut savoir qu'un enfant peut très facilement être conditionné par des personnes plus ou moins bien intentionnées, plus ou moins habiles, d'où la nécessité d'une vigilance de tous les instants quand l'enfant profère telle ou telle théorie, surtout celles qui paraissent absurdes à première vue, et qu'on se demande d'où il a bien pu tirer des propos qui ont l'air d'être à des galaxies des propos tenus dans leur foyer.

Les adolescents qui commencent à s’échapper du giron parental, à la recherche de leur personnalité sont les premiers exposés à rencontrer des phénomènes auxquels ils seront enclins à se conformer, a fortiori s'ils sont en conflit avec leur entourage ou s'ils ne bénéficient pas d'une écoute attentive et bienveillante d'où qu'elle vienne.

Le rôle de l'école dans la formation du citoyen

Les enseignants diront qu'on ne peut les rendre responsables de tous les comportements de tous les enfants. C'est bien sûr vrai, mais l'école publique est souvent, pour certains enfants qui n'ont pas la chance de pouvoir s'ouvrir à d'autres mondes que celui de leur famille, le seul et unique endroit où un esprit confiné pourra entrevoir des éléments de comparaison entre son monde et celui des autres.

Si tout le monde s'accorde à dire que l'égalité des chances est une grande illusion qui a bercé les utopies de quelques uns, la tendance devrait tout de même être réaffirmée à l'école publique, de fournir aux enfants dont l'esprit critique est en formation, des éléments de comparaison objectifs afin au moins d'initier leur réflexion future sur la meilleure manière de vivre en société. Au sein des écoles de la République, le brassage culturel est de moins en moins une réalité, les écoles privées apportant une pierre non négligeable à l'édifice d'une société à plusieurs dimensions dont les crispations se font régulièrement sentir.

Il ne s'agit pas de mettre l'enseignement privé au ban des accusés, tout au contraire, il s'agit souvent d'une bouée de sauvetage pour des parents qui ne peuvent attendre les réformes nécessaires pour élever leurs enfants. S'ils en a la possibilité, il est du devoir de chaque parent de choisir le meilleur pour son enfant.