Pour la plupart des foyers, épargner est un automatisme. Si les adultes ont leurs propres économies, il ne faut pas oublier de réaliser un placement pour ses enfants. L’investissement servira à préparer l’avenir des plus jeunes mais aussi à financer un projet qu’ils pourraient avoir dans le futur. Parmi les nombreuses possibilités d’épargne, quel placement est le plus adéquat pour un enfant ? Zoom sur les produits bancaires et autres idées de placement les plus intéressants dans ce but !

Les produits bancaires de base pour son épargne

Les banques proposent de nombreuses solutions d’épargne en fonction des besoins des clients. Il est d’ailleurs possible de réaliser une comparaison ici, afin de trouver l’offre la plus intéressante parmi toutes celles disponibles sur le marché actuel. De manière générale, les banques vous permettent de choisir entre :

* Les livrets d’épargne : Spécialement conçus pour l’épargne des plus jeunes, les livrets réglementés vous permettent de créer des économies pour vos enfants. Les parents peuvent notamment se tourner vers le livret A dont le taux est actuellement de 0,75% pour leur investissement. En plus de sa facilité d’utilisation, cette solution d’épargne est appréciée pour la disponibilité des liquidités. A noter que pour ce type de placement, le plafond est de 22 950 euros avec une grande liberté de versement. Il y a également le livret jeune avec un taux maximum de 2,5% qui est adapté pour les enfants allant de 12 à 25 ans. Son plafond est quant à lui de 1 600 euros seulement, ce qui en fait un livret qui est surtout utilisé comme premier compte du jeune adulte.

* Le PEL : Depuis maintenant deux ans, cette option permet de profiter d’un taux brut de 1%. A la souscription, le taux appliqué est d’environ 2,20%, ce qui peut être très intéressant pour ceux qui envisagent de réaliser un emprunt immobilier dans un avenir proche. Pour cet investissement, le plafond peut aller jusqu’à 61 200 euros. Le premier versement doit être à hauteur de 225 euros et les suivants doivent faire un total de 540 euros par an que l’on peut verser partiellement. Il faut également faire attention car le PEL est bloqué durant les 4 premières années et un retrait pourrait entraîner sa fermeture ainsi qu’un dommage à votre profil en cas d’emprunt immobilier.

D’autres idées d’investissement pour un enfant

Hormis les offres bancaires classiques, les parents ont la possibilité de choisir des offres d’épargne moins conventionnelles pour leurs enfants. Le placement immobilier et l’assurance vie font partie des plus prisées étant donné leurs taux qui sont souvent intéressants et leur facilité d’utilisation.

Le placement immobilier

Bien qu’il soit utilisé pour les jeunes adultes, l’investissement immobilier peut être considéré comme intéressant pour un premier placement. Il s’agit généralement de l’achat d’un premier appartement en vue de permettre à l’enfant d’acquérir son indépendance lors de ses études supérieures par exemple. Cet investissement doit toutefois être réalisé dans le respect de certaines conditions. Il faut notamment que l’achat soit réalisé au nom de l’enfant et que les bénéfices de la location soit placés sur un compte spécialement dédié à cet effet.

L’assurance vie

Les parents ont la possibilité de souscrire à une assurance vie à leur nom ou à celui de leurs enfants. Dans le premier cas, l’enfant est uniquement bénéficiaire en cas de décès. Pour ceux qui disposent d’un patrimoine conséquent, cette démarche est la plus conseillée pour bénéficier d’avantages fiscaux intéressants. En fonction de l’assureur, les versements peuvent différer et être réalisés ponctuellement ou de manière programmée. Et pour ce qui est du rendement, l’assurance vie offre un taux performant pouvant aller jusqu’à 2%.